00:00:00 / 00:00:00
C'est très simple...
Il suffit de poser votre candidature ici.
Vous pouvez soutenir le projet Koregos de plusieurs façons. Cliquez ici pour tout savoir.


Quand Fellini rêvait de Picasso
Actualités

30 Avril 2019

« L’exposition Quand Fellini rêvait de Picasso souhaite faire découvrir au public l’admiration profonde que Fellini vouait au Maître de la peinture en mettant en lumière les nombreuses affinités qui existent entre ces deux créateurs. Cette rencontre artistique ne se veut pas comparative. Il s’agit d’un dialogue intériorisé qui a fécondé l’œuvre cinématographique de Fellini, par-delà les médiums, la distance géographique et le temps, à travers des sujets que le réalisateur partage avec Picasso : la femme, la sexualité, le cirque, mais aussi l’Antiquité, la danse et la corrida… Pénétrer les lieux de leur imaginaire permet de mieux comprendre les processus créatifs communs aux deux artistes jusqu’à les envisager sous un jour nouveau. Picasso et Fellini ont su élaborer leur propre mythe avec un art soutenu de la mise en scène et la complicité de grands photographes (Edward Quinn, André Villers, Tazio Secchiaroli, Gjon Mili…). L’esprit du spectacle, qui réunit ces deux génies, est insufflé au parcours de l’exposition, sans oublier, bien-sûr, l’humour et l’autodérision propres aux deux artistes. Ainsi le ton général est celui d’une certaine joie de vivre, teintée de-ci de-là de mélancolie. Au cœur de cette fête, la femme est bien évidemment muse, inspiratrice, tentatrice fascinante ou monstrueuse. Elle est l’entité autour de laquelle gravite la planète Fellini, mais aussi le soleil picassien.

Fellini a suivi une veine interrogée et investiguée par Picasso – celle de l’art comme autobiographie ou comme exutoire des désirs primitifs du sexe -, mais il a aussi retrouvé les mêmes motifs et le même langage plastique. L’exposition témoigne de cette dimension à la fois artistique et intellectuelle, en accordant au mieux la création de ces deux personnalités. Elle s’appuie sur de nombreux extraits filmiques, plus d’une fois bercés par la musique de Nino Rota, mais aussi de dessins de Fellini lui-même, accompagnés d’affiches et de costumes qui côtoient et remettent en perspective l’univers polymorphe de Picasso. L’exposition met en lumière l’intérêt que Picasso accordait au 7e art. Il a non seulement été le sujet de nombreux documentaires – le plus connu étant Le Mystère Picasso d’Henri-Georges Clouzot –, mais il fut aussi le metteur en scène d’un unique film (maudit), La Mort de Charlotte Corday, coréalisé avec Frédéric Rossif en 1950 à l’atelier de Vallauris : le film aujourd’hui perdu, n’a jamais été montré au public, il n’en subsiste que des photographies de tournage, dont certaines inédites, ainsi que des pièces d’archives. »

Audrey Norcia – Commissaire de l’exposition

Informations pratiques

Lieu : Cinémathèque française
51 rue de Bercy, 75012 Paris
Dates : Jusqu'au 28 juillet 2019
Horaires : Accessible tous les jours de 12h à 19h00, le week-end de 11h à 20h00, fermé le mardi

Galerie

Galerie
    1 image Diaporama
    FRANCAIS - ENGLISH

    Connexion


    Mot de passe oublié ?

    Recherche simple

    Recherche avancée

    Lettre d'information

    Avec le soutien de :